Le dernier rapport de l’ONU sur le déclin de la biodiversité paru le lundi 6 mai 2019 détaille les 5 principales causes de disparition des espèces et des individus.

Pour les reptiles et amphibiens, c’est la dégradation des habitats qui arrive en tête, suivi de la surexploitation, de la menace des espèces invasives et des maladies, de la pollution et enfin du changement climatique. Cependant, ce dernier point est voué à évoluer dramatiquement dans les prochaines années, sachant à quel point les reptiles et amphibiens dépendent de la température extérieure pour leur santé, leur activité et leur reproduction.

Source : https://www.ouest-france.fr/environnement/rapport-de-l-onu-sur-la-biodiversite-un-million-d-especes-sur-le-point-de-disparaitre-6337861